Skip to main content

La Fabrique du vivant

La_fabrique_du_vivant_hyx_0.jpg

La Fabrique du vivant

Publication sous la direction de Marie-Ange Brayer  : essais de  Samuel Bianchini et Emanuele Quinz, Marie-Ange Brayer, Carole Collet, Spyros Papapetros et Olivier Zeitoun.

Edition HYX

2019

Liste des artistes, designers et architectes  : Shamees Aden, François Azambourg, Heather Barnett, Sonja Bäumel & Manuel Selg, BCL (G. Tremmel & S. Fukuhara), Hicham Berrada, Burton Nitta (M. Burton & M. Nitta), Julian Charrière, Natsai Audrey Chieza, Carole Collet, Amy Congdon, Marcos Cruz & Brenda Parker (Bio-ID, UCL), The Disease Biophysics Group de l’Université de Harvard, Alexandre Echasseriau, Jonas Edvard, A. D. Ginsberg, C. Agapakis & S. Tolaas, Lia Giraud, Guillian Graves (Big Bang Project), Andreas Greiner, Perry Hall, Jean-Luc Hervé, Marlène Huissoud, Eduardo Kac, Amy Karle, Allison Kudla , Joris Laarman, The Living (David Benjamin), Julia Lohmann , Julian Melchiorri , MIT Media Lab (C. Hsin-Liu Kao) , Isaac Monté, Gabriela Munguia, Officina Corpuscoli, Neri Oxman & The Mediated Matter Group, MIT, Claudia Pasquero & Marco Poletto (EcoLogicStudio), Špela Petrič, PILI (Marie-Sarah Adenis), Pamela Rosenkranz, Daan Roosegaarde, Karl Sims, Studio Formafantasma , Studio Nienke Hoogvliet , Studio Klarenbeek & Dros, Studio Libertiny , The Tissue Culture & Art Project (Oron Catts & Ionat Zurr) en collaboration avec R. Foster, Samuel Tomatis, Tim van Cromvoirt, Teresa van Dongen, Elaine Whittaker, Worcester Polytechnic Institute, Wyss Institute de l’Université de Harvard, XTU Architects (Anouk Legendre & Nicolas Desmazières), Hongjie Yang, Tokujin Yoshioka.


"À l’ère du numérique, la création se donne dans une interaction nouvelle avec le domaine des sciences du vivant, les neurosciences, la biologie synthétique. C’est la matière même qui est explorée. Les biotechnologies sont à présent utilisées comme médium par les artistes, les designers ou les architectes. Si les outils numériques de simulation générative autorisent la recréation du vivant, la question qui se pose aujourd’hui est : comment programmer le vivant ?

La Fabrique du vivant retrace une archéologie du vivant et de la vie artificielle. Plusieurs essais dans le champ de l’épistémologie du vivant, de l’architecture, de l’histoire de l’art et du design ainsi que de la prospective industrielle interrogent les enjeux de la biofabrication dans la conception d’objets durables ou ceux d’une architecture bio-computationnelle qui met en oeuvre de nouvelles formes de nature artificielle. Une cinquantaine de créateurs — artistes, designers, architectes — questionnent ce nouvel écosystème numérique."


Source : https://www.editions-hyx.com/fr/la-fabrique-du-vivant-0