Skip to main content

Economie Circulaire

Economie Circulaire

L'économie circulaire est un cercle vertueux, qui met en jeux toutes les clefs pour améliorer les produits, éviter le gaspillages, ou améliorer les usages des matières et énergies.

Par exemple : Une entreprise qui fait de la fonte de métal peut créer un réseau qui permet de chauffer les bureaux de toutes une zone industrielle.

L'économie circulaire se base sur 7 piliers :

- L'écoconception : penser intelligemment son produit de départ pour optimiser les coûts, les matières, les transports, des propriétés qui permettront au produit de durer plus longtemps

- L'écologie Industrielle et Territoriale : L'EIT est l'ensemble des interactions entre entreprises, sutrctures porfessionnelles, qui intéragissent entre elles, en particulier dans lesquelles les déchets, énergies, flux sortants d'une structures deviennent les entrants d'une autre structure.

- L'économie de la fonctionnalité : pour une action précise, ponctuelle, et qui ne se reproduit pas ou peu, certains outils particuliers sont nécessaires. L'économie de la fonctionnalité est le système d'emprunt, de location de matériels utilisés une ou plusieurs fois, sans l'acheter. Cela permet de mutualiser les moyens et de rentabiliser le matériel acheté via plusieurs utilisateurs.

- Le réemploi : Ou la revente, le don pour donner une 2e vie à un objet dnt on ne se sert plus. Un des très bons exemple de site de réemploi : Vinted ou Leboncoin.

- La réparation : Lorsqu'un appareil est cassé, un t-shirt troué, un meuble un peu fâné, les personnes ont tendance à jeter pour racheter, par flemme. Or, la réparation permet souvent une économie d'argent (les pièces achetées sont moins chères qu'un appareil neuf), la durée de vie est prolongée, les matières premières sont aussi écoomisées, dans la vision plus envirnnementaliste. Et, accessoirement, cela peut faire rencontrer des gens charmants (qui aident à la réparation bénévolement), ou mêmes découvrir des hobbies dans le "faire" avec ses mains.

- La réutilisation : L'objet passe par l'état "déchet", contrairement au réemploi. Il peut être réparé avant d'être revendu, récupéré, détourné de son usage originel pour devenir un objet d'une autre utilité etc.

- Le recyclage : Dernière étape de l'écoomie circulaire, lorsqu'aucune autre des étapes précédentes n'a fonctionné. Cela consiste en du tri de matières, son remaniement physique ou chimique, pour en créer d'autres matières. Beaucoup de rebus sont à déplorer dans les déchets de manière générale, ce qui laisse une faible partie du gisement initiale, pouvant être recyclé.

Politique de l'Europe à propos de l'Economie Circulaire

L’Europe a mis en place le paquet « Economie Circulaire » en 2015. Son but est de sortir du modèle économique linéaire « prélever-fabriquer-jeter », pour donner une valeur le plus longtemps possibles aux matières, réduire l’utilisation de matières au minimum, et lorsque les ressources arrivent en fin de vie, les maintenir dans le cycle économique pour les réutiliser et recréer de la valeur (1), durable sur le plan économique et environnemental. Pour cela, l’Europe a préconisé/mis en place :

  • Un changement de la législation en vigueur sur les déchets
  • Demande de plan d’action détaillé en faveur de EC – PRPGD dans le SRADDET
  • Mesures pour agir sur toutes les phases d’un cycle de vue
  • Mesures contre certains obstacles rencontrés et stimuler la circularité des secteurs ou flux spécifiques (plastiques, déchets alimentaires, matières premières critiques, construction et démolition, biomasse, bioproduits + mesures dans l’innovation et l’investissement

Renfort sur « le cadre de suivi des indicateurs pour l'économie circulaire », pour les substances chimiques, les produits et les déchets, les plastiques à usages unique (dont le premier palier a été mis en place au 1er janvier 2021), et les engins de pêche. Les investissements sur la période 2016-2020 :

  • « 1,4 milliard d'EUR provenant d'Horizon 2020 jusqu'en 2018, y compris 350 millions d'EUR destinés à intégrer le plastique dans une dynamique circulaire ;
  • Au moins 7,1 milliards d'EUR provenant de la politique de cohésion (1,8 milliard d'EUR pour l'adoption de technologies éco-innovantes dans les PME et 5,3 milliards d'EUR pour soutenir la mise en œuvre de la législation de l'Union relative aux déchets); en outre, la «spécialisation intelligente» permet d'octroyer des aides importantes en vue d'une innovation et d'un déploiement axés sur le marché;
  • 2,1 milliards d'EUR provenant de mécanismes de financement tels que le Fonds européen pour les investissements stratégiques et Innovfin;
  • Au moins 100 millions d'EUR investis, dans le cadre de LIFE, dans plus de 80 projets contribuant à une économie circulaire. » (2)

Il est intéressant de voir ce qui a été fait au niveau des projets soutenus par l’union européenne sur l’ucycling, le recyclage, le supercyclage. => voir la plateforme d'aide au financement de l'économie circulaire . Cette plateforme veut :

  • Améliorer la bancalité des projets d’EIT
  • Coordonner les activités de financement
  • Partager les bonnes pratiques.

Ces projets sont soutenus par la banque européenne d’investissements & le programme législatif Horizon Europe & le programme LIFE => y vérifier les projets.

L’usage des microplastiques est réduit, et les plastiques utilisés doivent être recyclés. Les efforts de l’UE visent à ce que tous les plastiques soient recyclés d’ici 2030, pour créer de nouvelles matières. Des efforts dans les process de l’industrie, pour que les filières de recyclage soient profitables et rentables. De nouveaux plastiques doivent être plus « smart » sur le marché, avec une meilleure recyclabilité, grâce à l’innovation, et des solutions qui soient un exemple pour le reste du monde. (7). La « Circular Plastic Alliance » souhaite recycler au moins 10 millions de tonnes d’ici 2025, via 272 entreprises et structures de l’industrie, de la recherche et des autorités publiques.

Les objectifs de l’UE par rapport à la réduction de déchets veulent toucher les points, considérés comme points faibles, dans la mise en place de l’économie circulaire :

  • Un schéma d’organisation fort et qui permet une amélioration constante
  • Alléger les charges administratives

Sources :

(1) Rapport sur le paquet «économie circulaire»: questions et réponses [Internet]. European Commission - European Commission. [cité 15 mars 2021]. Disponible sur: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/MEMO_19_1481

(2) Plastic Waste: a European strategy to protect the planet, defend our citizens and empower our industries [Internet]. [cité 15 mars 2021]. Disponible sur: https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/IP_18_5

PRAEC

PRAEC : Plan Régional d’Action en faveur de l’Economie Circulaire insiste sur le développement de l’EIT sur les territoires, avec renforcement du réemploi et écoconception avec économie circulaire dans la commande publique. Des Défis de la transition mettent l’accent dessus. Ces commissions guident les territoires et les orientent dans une transition vers l’économie circulaire. Les axes de travail sont : « la mise en place d’une dynamique et de réseaux entre acteurs, la conjugaison entre la compétitivité et la transition écologique, et le développement de projets collaboratifs des territoires. L’accent est particulièrement mis sur le déploiement de l’écologie industrielle et territoriale (EIT) avec des expérimentations sur certains territoires, le renforcement du réemploi et de l’éco-conception, la prise en compte de l’économie circulaire dans la commande publique. » (1)

Quelques régions ont des structures spécialisées qui aident la mise en place d’EIT sur leur territoire. Exemple en Rhône-Alpes, avec « Eclaira » (2)


Sources :

(1) Présentation du PRPGD du projet Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets [Internet]. Région Centre-Val de Loire. [cité 17 mars 2021]. Disponible sur: https://www.democratie-permanente.fr/project/plan-regional-de-prevention-et-de-gestion-des-dechets-1/presentation/presentation-du-prpgd

(2) Communauté Eclaira.org: CIRCULARIS [Internet]. eclaira.org. [cité 29 mars 2021]. Disponible sur: https://www.eclaira.org/