Skip to main content

Déchets

Déchets

Depuis la loi européenne de 2008, toutes les structures doivent réduire leurs déchets. Tous les déchets sont une ressource en soi, comme le montre le projet Precious Kitchen.

Les entreprises, commerces, collectivités et autres activités professionnelles, qui sont desservies par un prestataire privé, ou par la collectivité ont droit a 1 100 litres/semaines de déchets, tout déchets confondus, pour une ou plusieurs activités, sur une même implantation.

Pour le papier de bureau, les activités ayant + de 20 employés de bureau et + de 50 employés sur l’ensemble des autres activités doivent valoriser leurs papiers de bureau.

PRPGD

Depuis 2014, de nouvelles dispositions politiques ont donné le pouvoir de la gestion des déchets aux régions, ont édités des objectifs, et préparent les entreprises grâce à des plans sur plusieurs années.

Le PRPGD - Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets - est un plan développé apr chaque région à propos de multiples sujets, afin de prévoir le développement de la région. Ce plan prévisionnel a 2 échéances, à 6 et 12 ans, sorti en 2020. 

Dans la partie déchets, il permet de prévenir les futurs besoins, de construire les structures (coûteuses, longues et loudes) permettant de gérer les possibles futurs.

Aujorud'hui, ce plan base un des possibles scénarios du futurs, avec de nouvelles technologies et futurs. Les structures comme Tourraine Propre permettent de soutenir de nouvelles initiatives, grâce à des appels à projets, des subventions et d'autres moyens de communication.

Traité 5 flux

Depuis la loi de la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) du 17 août 2015, les entreprises doivent mettre en place le tri des 5 flux de déchets (plastique, papier/carton, métal, verre, bois), pour réduire leurs déchets et augmenter la valorisation de leur gisement.

Les objectifs définis de la LTECV sont :

  • Une baisse du gaspillage alimentaire de 50 % entre 2015 et 2030
  • L’augmentation de réemploi et du recyclage des OMA de 55% en 2025, et jusqu’à 65% en 2035
  • Les biodéchets doivent être triés et recyclés à part en décembre 2023

La mise en place de ces mesures agrémente l’efficacité matière de la structure. Le but : utiliser la quantité juste de matières pour l’activité, en limitant les pertes, les rebuts et les invendus. Les efforts ne seront pas directement visibles sur la facture de la commune pour le service collectif, mais peut rapidement se voir en cas de RI ou REOM.

L’efficacité matière commence dès l’achat des matériaux, lors de son utilisation et de son stockage, et enfin la gestion des déchets générés. La méthode du « coût complet » corrobore cette stratégie.


Source : prevention_argumentaire_entreprises_010126.pdf [Internet]. [cité 12 mars 2021]. Disponible sur: https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/prevention_argumentaire_entreprises_010126.pdf