Skip to main content

Installation de LinuxCNC

• En octobre 2019, LinuxCNC en Temps Réel (RT) a été (ré)installé sur un ordinateur NEC
équipé d’un port série à partir d’un CD bootable gravé via cette image disque
http://www.linuxcnc.org/binary.hybrid.iso
ou celle-ci http://www.linuxcnc.org/iso/linuxcnc-2.7.14-wheezy.iso

Il est interdit d'installer un nouveau logiciel sur cet ordinateur, de l'utiliser pour un autre usage
que la commande de la fraiseuse et de le connecter à Internet pour des mises à jour système
(cela risquerait d’écraser le noyau RT et de mettre en péril le bon fonctionnement de Linux CNC).


• Après un test de latence (http://linuxcnc.org/docs/html/install/Latency_Test_fr.html#cha:test-de-latence),
LinuxCNC Stepconf Wizard a été démarré (http://linuxcnc.org/docs/html/getting-started/index-fr.html#_assistant_graphique_de_configuration_stepconf)
pour paramétrer LinuxCNC avec notre fraiseuse Charlyrobot A4 type 1 afin de la commander.
Heureusement, ces paramètres sur l’ancien ordinateur avaient été photographiés ; ils sont désormais sauvegardés
dans cette archive : SvgConfCharlyNec.zip

CharlyConf1.jpg CharlyConf2.jpg
CharlyConf3.jpg CharlyConf4.jpg
CharlyConf5.jpg  

Ressources : http://astuces.absolacom.com/logiciel/presentation-et-installation-de-linuxcnc
https://lecrabeinfo.net/creer-copie-sauvegarde-image-systeme-disque-dur-ssd-avec-clonezilla.html
https://lecrabeinfo.net/restaurer-image-disque-sur-disque-dur-ou-ssd-avec-clonezilla.html
http://linuxcnc.org/docs/html/getting-started/index-fr.html
http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/gui/axis_fr.html


• L’interface graphique Axis du LinuxCNC de notre ordinateur de commande a été personnalisée par ajouts de
panneaux virtuels de contrôle en python via pyVCP, inspiré du travail d’un américain nommé Jerry Rutherford :
https://www.youtube.com/watch?v=kn_K8OpOzsQ
http://askjerry.info/FRANKENLAB
http://linuxcnc.org/docs/html/gui/pyvcp_fr.html
http://wiki.linuxcnc.org/cgi-bin/wiki.pl?Adding_Custom_MDI_Buttons
http://linuxcnc.org/docs/2.4/html/hal_pyvcp.html

Session type sous LinuxCNC

Prenez connaissance de cette page http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/gui/axis_fr.html
pour une prise de vue de l’utilisation de LinuxCNC

• Une fois LinuxCNC lancé, l’interface graphique Axis apparait et l’on peut, via le menu Fichier,
charger le fichier G-Code (extension .nc ou .ngc) de son usinage (voir 3.1 Rappels basiques)
en cliquant sur Ouvrir

• http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/gui/axis_fr.html#_boutons_de_la_barre_d_8217_outils
Relâcher le bouton d’arrêt d’urgence logiciel Bouton_fermer.jpg enclenché par défaut
(croix blanche dans rond rouge) en cliquant une fois dessus.
Évidemment, le bouton d’arrêt d’urgence physique Arret_manuel.jpg (rouge)
de la fraiseuse aura toujours la priorité.

• Cliquer sur le bouton Marche/Arrêt Charly_Axis_OnOff.gif directement adjacent à droite du bouton d’arrêt d’urgence.
Les indications écrites dans la partie inférieure de la fenêtre de l’interface ne sont plus grisées.
Vous pouvez maintenant commander la fraiseuse.

• Cliquer tout de suite sur le bouton Prise d’Origine Machine générale :
les déplacements se font automatiquement jusqu’au zéro machine situé au coin inférieur gauche de la table de fraisage.
Il est obligatoire à ce moment là de fixer et serrer la fraise dans la pince de la broche
puis de brider (immobiliser) le « brut » à usiner sur la table de fraisage.

Charly_linuxCNC_nterface.jpg

• http://linuxcnc.org/docs/2.7/html/gui/axis_fr.html#_raccourcis_clavier
Pour la prise d’origine Pièce, effectuer manuellement des déplacements (jog)
-selon l’axe X avec le raccourci clavier MAJ + flèche gauche ou droite jusqu’à l’origine en X souhaitée
-selon l’axe Y avec le raccourci clavier MAJ + flèche haut ou bas jusqu’à l’origine en Y souhaitée
-selon l’axe Z avec le raccourci clavier MAJ + flèche PgUp ou PgDn jusqu’à 1 cm du brut
-toujours selon l’axe Z, cliquer sur le bouton + ou - (avec un déplacement Continu ou par incréments fins
pour positionner l’extrémité de la fraise affleurant le « brut »

Cocher la case de l’axe X puis cliquez sur le bouton Toucher et valider la fenêtre qui apparait.
Renouveler le clic sur le bouton Toucher en cochant la case de l’axe Y puis Z.
Votre origine pièce est maintenant enregistrée.

Allumer manuellement la broche à la fréquence de rotation voulue.

Lancer votre programme G-Code, flèche bleue vers la droite Charly_Axis_RunGcode.gif « départ du cycle » :
!!! L’usinage démarre.!!!
!!! Ayez une main à proximité du bouton d’arrêt d’urgence physique (rouge) de la machine. !!!

En fin de session de travail, avant de débrancher électriquement la machine et d’éteindre l’ordinateur,
à l’aide des raccourcis clavier, repositionner la broche à peu près au milieu du volume utile d’usinage,
et surtout descendre la broche sur l’axe Z à peu près en milieu de course.
En effet, si vous éteignez la machine avec la broche en position d’origine machine,
et donc avec la broche relevée aux limites, il peut y avoir impossibilité de mise en marche de la machine depuis LinuxCNC/Axis à la prochaine session.

Remarques importantes ! : • !!! Si vous ne vous sentez pas sûr (*) de vous !!! :
Avant de lancer l’usinage, effectuez une origine pièce selon l’axe Z beaucoup plus haute que le brut
et lancer l’usinage « à vide » pour voir si tout se passe bien.
Si c’est le cas, refaite votre véritable origine pièce en Z (contact de la fraise affleurant le brut).
Lancez à ce moment l'usinage « réel  »

• Dans votre logiciel de CAM, pensez à choisir une hauteur de dégagement (de la fraise) confortable.

(*) Le foret d’une perceuse domestique tourne sur lui-même jusqu’à 30 à 50 fois / s.
Une fraise (outil très coupant) fixée à la broche de notre machine tourne sur elle-même jusqu’à 400 fois / s.
D’où la présence bienvenue du capot (carter) de protection à utiliser sans modération.
Pour rappel sur la dangerosité d’un outil rotatif à haute vitesse,
cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=eLXHLRa37_g montre ce qu’une lame !!! DE PAPIER !!! peut couper
dans la même gamme de vitesses de rotation de notre broche
Or, notre broche tourne avec des fraises !!! TRANCHANTES EN MÉTAL !!! jusqu’à 24 000 tr / min !