Skip to main content

Imprimantes 3D: PLA et ADR : ça se recycle !

Mais pas ensemble !

L'ADR est un plastique issu de la pétrochimique : il brûle bien.

Le PLA, issu de l'extraction de molécules du maïs, est considéré comme plus "organique".

L'impression 3D crée beaucoup de déchets : entre les essais ratés, les essais pour la température, les renforts à ébarber etc, la poubelle est vite pleine.

image-1621530820929.png

Le ProtoCycler, ou comment recycler du fil 3D ?

ProtoCycler est un système de recyclage tout-en-un pour imprimante 3D qui vous permet de fabriquer votre propre filament à partir de déchets recyclés et de granulés plastique vierges. ProtoCycler est livré avec un broyeur pour déchiqueter les déchets de votre imprimante 3D, un extrudeur pour la production de filament, une commande informatique complète pour assurer la résistance du filament et un fonctionnement automatique et une bobine intégrée. Cela vous permet d’expérimenter de nouveaux plastiques et de créer vos propres filaments sur mesure, avec de nouvelles couleurs.

image-1621530870481.png

Source : https://www.3dnatives.com/protocycler-impression-3d-30102018/

D'une valeur de quelques milliers d'euros (souvent 2000 à 6000 suivant les machines), tout le monde ne peut pas se permettre la dépense. Mais certains proposent des partenariats

Economie de la fonctionnalité : PassionPLA

Situés à Lilles, ils proposent un marché : Pour une minimum 10aines de

  • Boites de filaments en carton
  • Films plastiques
  • Les sachets de billes de silicone
  • Les bobines vides
  • et des chutes de PLA (attention à bien faire le tri !!!)

PassionPLA vous reprends le tout, et vous propose des réductions sur les achats de fils de PLA créés chez eux !

Source : https://passionpla.net/

A vos cartons !!